Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
3 Avr 2017 | Profession
 

« Je ne comprends pas et je préviens …

« Je ne comprends pas, car nous sommes officiellement en discussion sur le renforcement du réseau référent des diffuseurs de jeux – bars- tabacs-presse – ainsi que sur la mise en place des comités tripartites chargés de se prononcer sur les nouvelles implantations (voir Lmdt du 16 février) … et nous constatons que des annonces d’ouvertures dans des « points exotiques » nous parviennent de tous les coins.

« Je préviens car on l’a toujours fait avant d’agir, mais si on continue comme cela, nous pourrions retourner au conflit ! » a tonné Pascal Montredon, lors de l’assemblée générale des buralistes du Bas-Rhin, qui s’est tenue en présence de 180 personnes à Ostwald près de Strasbourg, ce dimanche 2 avril. Assemblée qui a confirmé, pour un nouveau mandat de trois ans, le président départemental, Patrice Soihier.

•• Une AG très suivie, donc, où Pascal Montredon a apporté ses encouragements aux prochaines manifestations organisées aux frontières (voir Lmdt du 29 mars). Notamment celle – prévue le 27 mai – que préparent les buralistes Bas-Rhinois contre l’ouverture de la ligne de tramway qui va relier directement le centre de Strasbourg aux magasins allemands offrant profusion de tabac, alcools et autres produits de la vie courante, à Kehl sur l’autre rive du Rhin (voir Lmdt du 12 février).

•• « Cela nous amène à réclamer une authentique étude d’impact sur le paquet neutre et sa véritable efficacité. Et s’il le faut, on demandera à faire marche arrière. Il est bon que beaucoup de candidats aux élections condamnent les surtranspositions des textes européens. Non au paquet neutre, oui à la prévention, c’est toujours d’actualité ».

•• Le président de la Confédération était aussi très attendu sur le sujet de la LCB / La Cigarette du Buraliste qui suscite la curiosité de tous : « il s’agit bien de mettre à disposition du marché un produit que l’on ne trouvera ni à Kehl en Allemagne, ni dans un Relay, par exemple.

« Une cigarette qui sera disponible exclusivement chez les buralistes français. C’est une initiative précise, qui ne suffira pas à régler tout le problème du marché parallèle, mais c’est du concret.

« Avec ce geste spectaculaire, nous mettons les pouvoirs publics devant leurs responsabilités. À leur tour de prendre des mesures fortes. Car devant le problème du marché parallèle, les discours de circonstances et les mesurettes, on n’en veut plus ! ».