Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
6 Déc 2015 | International
 

Australie SydneyTrois ans après l’introduction du paquet neutre (voir Lmdt du 30 novembre 2015), on vient d’apprendre l’apparition de premiers paquets neutres de contrebande. À Sydney, plus exactement. Et ceci, dans plusieurs quartiers de cette métropole de 4,8 millions d’habitants.

Jusqu’à maintenant, le marché parallèle australien (en pleine expansion) ne se composait que de paquets venant d’outre-mer et, à 65 %, de tabac à rouler vendu dans des sacs anonymes (voir Lmdt du 21 novembre).

En l’occurrence, il s’agit de paquets dont l’apparence est très proche d’un vrai paquet neutre australien : même taille des photos-choc et avertissements ; le reste étant recouvert du vert olive désormais caractéristique des paquets australiens – légèrement plus sombre que la version officielle toutefois – et y apparaît relativement discrètement un petit logo ( ce qui est interdit sur le vrai paquet neutre).

Ce logo est celui d’une marque non homologuée en Australie : Manchester.

Les paquets de Manchester présents sur le marché parallèle australien jusqu’à maintenant se caractérisaient par leur variété de couleurs : blanc, noir, bleu, rouge. La grosse prise sur le port de Sidney, en septembre dernier, correspondait d’ailleurs à des paquets de Manchester venant des Émirats Arabes Unis (voir Lmdt du 5 octobre).

On estime la « part de marché » de la Manchester à un peu plus de 1,5 % de la consommation australienne.

Quant aux paquets neutres Manchester de contrebande, vendus en ce moment à Sidney, ils le sont au prix de 12 dollars australiens, soit 8 euros. Alors que le prix moyen du paquet sur le marché officiel est de 15 euros actuellement.

À l’occasion de cette découverte, Scott McIntyre, porte-parole de BAT Australasia, a déclaré : « nous craignons que les groupes mafieux, organisant le trafic de cigarettes depuis l’Asie et le Moyen-Orient, ne soient en train de changer de tactique alors que la lutte anti-contrebande s’est renforcée et qu’une équipe spéciale d’intervention des douanes a été constituée. Ils sont en train de passer au paquet neutre pour contourner les surveillances ».