Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
27 Juin 2014 | Pression normative
 

Square ParisLe conseil d’arrondissement du 14e arrondissement de Paris va se pencher, ce lundi 30 juin, sur un vœu proposant d’expérimenter l’interdiction de la cigarette dans les aires de jeux pour enfants des parcs et jardins publics. S’il est adopté, le texte sera porté au Conseil de Paris et pourrait générer d’autres initiatives de même ordre.

« Portée » par les déclarations de Marisol Touraine sur les « espaces sans tabac » (voir Lemondedutabac des 30 avril 2014 et 31 mai 2013), Valérie Maupas, adjointe PS aux Espaces verts du 14e, souhaite donc expérimenter une interdiction de fumer dans les aires de jeux pour enfants. Comme cela est déjà appliqué dans quelques municipalités comme Auxerre ou, récemment, Pontault-Combault (voir Lemondedutabac des 8 juin 2014 et 5 juin 2012).

Interdiction« Il ne s’agirait pas d’une mesure coercitive mais de bon sens », assure l’élue, qui réfute l’idée de verbaliser. « On retrouve de nombreux mégots dans les bacs à sable. Il faut que les gens comprennent que ce n’est pas normal de fumer dans les aires de jeux ». L’idée serait notamment de plancher sur une signalétique appropriée et de demander aux agents de sensibiliser les promeneurs.

Le vœu, qui a de bonnes chances d’être adopté, pourrait être ensuite porté au Conseil de Paris par la maire du 14ème. L’idée ne déplaît pas à l’exécutif parisien. « La question mérite d’être étudiée », estime Colombe Brossel, l’adjointe PS d’Anne Hidalgo en charge des Espaces verts, « c’est un sujet de santé publique mais aussi de nettoyage et d’entretien ».

Interdire de fumer dans les aires de jeux, oui, mais pas plus. Selon l’adjointe, interdire la cigarette dans la totalité d’un parc ou d’un jardin n’aurait pas vraiment d’intérêt en matière de propreté. Le gros des 315 tonnes annuelles de mégots ramassés sur le sol parisien ne concerne pas les espaces verts, mais, on s’en doute, les trottoirs à proximité des lieux de convivialité et de rassemblement.

De son côté, l’UMP du 14e arrondissement serait favorable à cette mesure. Elle demande cependant que la ville installe des cendriers dans les autres parties des parcs et jardins, afin de mettre fin à la pollution des mégots.