Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
6 Août 2018 | Trafic
 

… Autre enseignement du dernier rapport KPMG (voir Lmdt du 31 juillet et 1er août).

Même si l’édition de cette année indique une relative baisse du marché parallèle dans l’Hexagone (24,6 % de la consommation de cigarettes échappant au réseau des buralistes en 2017, contre 27,1 % l’année précédente), il n’en reste pas moins que la taille de notre marché fait de notre pays le champion européen de la contrebande et contrefaçon.

•• Revenons sur les chiffres de KPMG :

• consommation totale de cigarettes en France, en 2017 : 58,2 milliards de cigarettes ;
• achats chez les  buralistes : 43,9 milliards de cigarettes ;
• achats frontaliers : 6,7 milliards de cigarettes (11,5 % de la consommation
• contrebande et contrefaçon : 7,6 milliards de cigarettes (13,1 % de la consommation)
• soit un marché parallèle (tout ce qui n’est pas vendu par les buralistes) de : 14,3 milliards de cigarettes (24,6 % de la consommation).

•• Comparons maintenant les volumes de cigarettes de contrebande et contrefaçon, par principaux pays concernés, pour 2017 :

• France : 7,6 milliards ;
• Royaume-Uni : 6,9 milliards (ce qui représente, localement, 18 % de la consommation) ;
• Pologne : 4,9 milliards ;
• Allemagne : 4,2 milliards ;
• Roumanie : 4,1 millIards ;
• Italie : 3,4 milliards ;
• Grèce : 3 milliards ;
• Espagne : 2,2 milliards ;
• Pays-Bas : 950 millions ;
• Autriche : 920 millions.

•• Il s’avère que les cinq premiers pays représentent, ensemble, 62 % du total du marché de la contrebande et de la contrefaçon en Europe occidentale. La France en tête.