Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Sep 2015 | Pression normative
 

Marisol TouraineLe vote du Sénat de cet après-midi rejetant, à une majorité écrasante, en séance plénière le paquet neutre, va avoir un impact bien au delà de nos frontières parmi tous ceux qui observent avec attention l’avancement du paquet neutre dans le monde.  Il y a eu rejet après un vrai débat.

Certains feront remarquer que l’affaire était plus simple qu’il n’y paraît, la majorité du Sénat étant détenue par l’opposition.

Qu’ils se détrompent. Le printemps dernier, après le passage, à la sauvette, du texte en première lecture à l’Assemblée (voir Lmdt des 3 et 8 avril), ils étaient nombreux – dans la majorité mais aussi dans l’opposition – à estimer que le débat était « plié » :
• « parce que, de toute façon, la mesure avait du sens  et qu’il fallait bien faire quelque chose d’inédit contre le tabagisme … » ;
•  « parce que la majorité socialiste et le reste de la gauche sont soudés derrière la ministre de la Santé … » ;
• « parce que les buralistes ne se mobilisent guère et restent relativement indifférents ».

Depuis, suite à la mobilisation des buralistes et à l’émergence du sujet dans l’opinion publique, les paramètres ont bougé :
•  le débat public sur le paquet neutre monte en puissance et se révèle extrêmement partagé, c’est le moins que l’on puisse dire ;
•  les élus socialistes et les autres se posent de plus en plus de questions sur l’obstination de Marisol Touraine et ses conséquences ;
• les buralistes se sont mobilisés et vont le rester plus que jamais.

Non, le paquet neutre, ce n’est pas plié.

Et rendez-vous avec les députés, à l’Assemblée nationale, en seconde lecture.

À une date que l’on ignore encore. Décembre ? Janvier ? Où bien avant ?

La décision sera éminemment politique.