Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Juil 2019 | Profession
 

Dans l’interview donnée au groupe Ebra, annonçant l’acquittement des impôts chez les buralistes (voir Lmdt de ce jour et du 23 juillet), le ministre de l’Action et des Comptes publics évoque également l’hypothèse – agitée par certains – d’une augmentation des taxes sur le tabac à rouler (voir Lmdt du 21 juillet).

« On se demande s’il n’y a pas un report de la consommation sur le tabac à rouler, qui n’avait pas subi les mêmes hausses de taxes que les cigarettes. Si tel était le cas, il serait logique qu’il y ait dans le budget 2020 une augmentation de la fiscalité sur le tabac à rouler. 

« Le gouvernement veut à la fois encourager la diminution de la consommation de tabac qui tue chaque année 75 000 personnes en France, garantir au buraliste le monopole de vente du tabac, et aller vers une harmonisation fiscale au niveau européen. 

« Je suis issu d’une région frontalière (Tourcoing, dans les Hauts-de-France), mon père a tenu un bureau de tabac, je comprends que l’importance des achats de tabac à l’étranger parce qu’il est moins cher ne soit pas acceptable ».