Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Juil 2019 | Profession
 

Bercy vient de diffuser un communiqué que nous reproduisons intégralement (voir Lmdt de ce jour et du 23 juillet).

« À partir du 1er juillet 2020, les contribuables pourront payer leurs impôts et amendes en espèces et en carte bancaire dans les bureaux de tabac. C’est ce réseau, en partenariat avec la Française des Jeux, qui a été retenu à la suite d’un appel d’offre public.

•• Plus d’accompagnement

Tout en poursuivant la dématérialisation des moyens de paiement pour simplifier la vie des usagers, la Direction générale des Finances publiques souhaite redéployer le temps des agents pour le consacrer à des missions d’accompagnement des usagers.

•• Plus de proximité

Ce seront 4 700 points de contact de proximité (répartis dans 3400 communes – dont 1600 où la DGFIP n’est pas présente) qui accueilleront les usagers au plus proche de leur domicile. Les horaires d’ouverture larges de la profession garantissent aux usagers un service de paiement pratique pour leurs impôts et factures de la vie quotidienne.

•• Les exigences de la DGFIP

Des exigences minimales ont été inscrites dans le cahier des charges afin que le buraliste garantisse un service au moins équivalent à celui de la DGFiP et une formation sera obligatoire avant l’activation de la prestation. Par ailleurs, l’administration fiscale reste seule compétente pour accorder des délais de paiement ou engager des procédures de recouvrement forcé. La satisfaction des usagers sera en outre régulièrement évaluée.

•• La préfiguration du dispositif débutera au 1er semestre 2020 dans 18 départements

Cette préfiguration permettra de tester le dispositif dans des conditions réelles d’utilisation et d’évaluer l’impact du dispositif sur les services, les usagers et les partenaires de la DGFiP. Cela permettra d’identifier d’éventuelles améliorations avant la généralisation du dispositif sur tout le territoire au 1er juillet 2020. »