Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
23 Juil 2019 | Profession
 

Dans un entretien à paraître mercredi 24 juillet dans les quotidiens du groupe Ébra (de L’Est Républicain au Progrés de Lyon), le ministre de l’Action et des Comptes Publics annonce que les contribuables pourront s’acquitter de leur impôt – en liquide et en espèces – sur leur revenu chez les buralistes.

Ceux qui veulent payer leur impôt, en espèces (jusqu’à 300 euros) et en carte bancaire (au-delà) pourront le faire chez leur buraliste. C’est l’une des annonces de Gérald Darmanin dans l’interview.

« À partir du 1er juillet 2020, et dès le 1er janvier dans 18 départements test, le contribuable pourra payer ses impôts chez un buraliste, comme il y achète déjà un timbre fiscal ou paie ses amendes.

« Il s’agit de rendre ce service de paiement direct plus accessible, grâce à un réseau plus étendu que celui de la Direction générale des Finances publiques (DGFiP) : les buralistes (assurant ce service / ndlr) seront présents dans 3 400 communes, soit 1 600 de plus que la DGFiP, avec des horaires d’ouverture plus larges, y compris le week-end » explique le ministre.

À suivre.