Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
10 Déc 2020 | Trafic
 

Certains avaient eu tendance, ces derniers temps, à sous-estimer l’importance que pesait le tabac dans le grave dossier de la contrefaçon, ce fléau de toutes les économies développées. Deux députés viennent de corriger cela.

•• Pour la préparation de leur rapport « de la mission d’évaluation de la lutte contre la contrefaçon du Comité d’évaluation et de contrôle des politiques publiques » (voir 9 décembre), Christophe Blanchet (Calvados, Modem) et Pierre-Yves Bournazel (Paris, Agir) avaient d’ailleurs longuement auditionné Philippe Coy (voir 25 et 26 juillet).

•• La sortie de ce rapport, hier à l’Assemblée nationale, a même permis à Christophe Blanchet de lancer un appel solennel : « il est essentiel de prendre conscience que la contrefaçon ne touche pas que l’industrie du luxe, mais qu’elle s’attaque à des produits de notre vie quotidienne: médicaments, jouets, tabac, etc.

« Avec des conséquences dangereuses en termes de santé publique, de protection de l’environnement et de sécurité intérieure.

« Notre rapport doit permettre cette prise de conscience collective et faire preuve de pédagogie : il n’y aurait pas de contrefaçon s’il n’y avait pas d’acheteurs et la France est devenue le 2ème pays au monde le plus impacté»

À suivre.