Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
25 Jan 2019 | Profession
 

Procès de Perpignan : douze ans de prison

• Pyrénées-Orientales. La Cour d’assises a rendu, ce mercredi 23 janvier, son verdict concernant Delphine Raignault, jugée pour l’agression d’une buraliste de la place République à Perpignan et de son fils le 24 juillet 2015 (voir Lmdt des 24 et 22 janvier). 

Les faits ont été requalifiés en « violences volontaires avec arme ayant entraîné une ITT supérieure à 8 jours » et de « vol à main armée ». Après cinq heures de délibération, les jurés ont retenu l’altération de son discernement ou du contrôle de ses actes du fait d’un trouble psychique ou neuro psychique, ce qui entraîne une réduction des 2/ 3 de la peine maximale encourue.

Reste que Delphine Raignault a été condamnée à 12 ans d’emprisonnement, conformément aux réquisitions de l’avocat général.

Buraliste blessé devant la banque 

• Seine-Saint-Denis. Un buraliste des Pavillons-sous-Bois a été violemment agressé, ce mardi 22 janvier en début d’après-midi, devant le seuil de la banque où il allait déposer sa recette. Les deux malfaiteurs l’ont d’abord aspergé de gaz lacrymogène et bourré de coups de pied, alors qu’il était à terre.

Ils ont pris la fuite à bord d’un véhicule de type Renault Scenic retrouvé incendié à Bondy. Le buraliste a été transporté à l’hôpital par les sapeurs-pompiers.

Récidivistes dans les casses tabac 

• Orne. Trois jeunes malfaiteurs de la région parisienne comparaissaient devant le tribunal correctionnel d’Alençon, ce mercredi 23 janvier.

Le 12 août 2018, vers 2 heures du matin, ils s’étaient introduits dans un tabac-presse à Longny-au-Perche (dans l’arrondissement de Mortagne-au-Perche) dérobant cartouches de cigarettes et jeux à gratter. C’est la vidéosurveillance et la téléphonie qui ont permis de les identifier. Ils ont été condamnés à des peines allant de 18 à 24 mois de prison.

Un mois après le vol de Longny, la même équipe avait cambriolé un tabac presse à Orléans. Acte pour lequel ils ont déjà été jugés et pour lesquels deux d’entre eux étaient déjà  incarcérés.

Grâce à la carte grise

• Pas-de-Calais. Dans la nuit du 20 au 21 février 2018, trois malfaiteurs avaient volé par effraction de l’alcool, du tabac et du numéraire chez des buralistes à Sanghen et Guînes (à une trentaine de kilomètres de Boulogne-sur-Mer). Puis à Marquise, la buraliste les avait découragés.

Après un léger accident de la route, ils avaient abandonné sur place leur véhicule (avec la carte grise d’un des malfaiteurs à l’intérieur), se sont volatilisés dans la nature, en prenant soin de cacher le butin dans une poubelle. Mais, la carte grise avait permis de les retrouver.

Tous trois viennent de comparaître devant le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-Mer. Ils ont été condamnés à quatre mois d’emprisonnement (ferme, avec sursis et avec aménagement possible).