Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
20 Sep 2020 | Trafic
 

Il est autorisé de franchir la frontière belge pour y acheter son tabac, y faire le plein et ses courses, et bien d’autres choses tant que cela n’excède pas plusieurs heures … assure La Voix du Nord.

Apportant un éclairage particulier (et très favorable au tourisme fiscal) sur la confusion générée par la restriction d’entrée en Belgique, annoncée depuis ce vendredi (voir 18 et 19 septembre).

L’annonce a provoqué une ruée, de nombreux clients français ayant pris d’assaut pompes à essence et boutiques de tabac pour y faire leurs réserves.

•• Le patron d’une « petite institution », connue par les acheteurs venant de France, à Pont-de-France (sur la commune belge de Rumes) n’a pas attendu longtemps avant de publier un bref communiqué sur sa page Facebook : « ça a été partagé des milliers de fois, les gens ont besoin de comprendre clairement ce qu’ils peuvent faire ou pas. »

•• En l’occurrence : si la présence n’excède pas 48 heures sur le territoire belge, on peut passer sans problème, d’autant plus si on ne dépasse pas le seuil des vingt kilomètres au-delà de la frontière.

Tout comme en France le masque sanitaire est de rigueur en intérieur comme en extérieur.

•• Cette restriction, qui n’en est pas vraiment une pour les frontaliers, restera encore en vigueur une dizaine de jours, dans l’attente que le gouvernement belge décide de la prolonger ou la durcir.