Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Sep 2020 | Trafic
 

Depuis ce mercredi 16 septembre, le Nord et le Pas-de-Calais sont aussi classés « rouge » par la Belgique.

Les voyages non essentiels y sont désormais proscrits. Quid, alors, des achats de tabac frontaliers ? Pour le moment, c’est l’imbroglio. 

Au micro de RTL Info, Philippe Goffin, ministre belge des affaires étrangères, a tenté d’expliciter : « vous allez travailler au-delà de la frontière, vous allez étudier de l’autre côté de la frontière ou allez faire une visite médicale : pas de problème … »

•• Mais le même a aussi précisé : « vous avez des achats de proximité à effectuer ? Pas de souci non plus. Si vous avez une librairie de l’autre côté de la frontière, une station-service, vous pouvez y aller. Par contre, les voyages touristiques y sont interdits. »

Précision : on trouve du tabac dans les « librairies » et « stations-services » en question.

•• Contacté par La Voix du Nord, le ministère belge affirme, cependant, que cette autorisation s’applique uniquement aux habitants des villes transfrontalières, mais sans indiquer quelles communes ou périmètres sont concernés.

•• 20 Minutes croit savoir que ces restrictions « ne s’appliquent pas pour les personnes qui vont faire leurs courses en Belgique dans la mesure où elles ne dépassent pas la zone frontalière, soit une zone de 20 kilomètres après la frontière ».

À suivre.