Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
2 Juil 2021 | Profession
 

Le métier de buraliste se transforme doucement mais sûrement … Comme ce bar-tabac-presse du centre de Saint-Étienne, une des visites de Philippe Coy lors de la Journée de la transformation dans la Loire ce mercredi 30 juin.

Portes grandes ouvertes aux services du quotidien … des démarches administratives aux petits plaisirs. Ici, on achète de tout, rapporte France Bleu.

•• Les cigarettes représentent encore 70 % du chiffre d’affaires même si le commerce a été modernisé grâce au Fonds de Transformation. « Tout ce qui se greffe à côté, c’est toujours bon à prendre » déclare le buraliste. « Notamment le paiement des impôts ou des amendes. Les ventes de tabac diminuent, mais justement il y a tous ces articles qui diversifient les ventes et compensent. »

•• « Il faut s’adapter, le monde va vite, les usages ne sont pas les mêmes, il y a des bouleversements dans le commerce et peut-être que notre réseau a un peu trop attendu par rapport à ces changements » complète Philippe Coy. « C’est l’occasion ou jamais aujourd’hui avec le Plan de Transformation de se lancer pour pérenniser notre métier et toujours l’exercer avec la même passion ».