Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
9 Nov 2021 | Profession
 

Ce 7 novembre, se tenait l’assemblée générale de la Fédération des buralistes de la Sarthe, présidée par Laurence Proust. Alain Clouet, président de la fédération des buralistes Normandie-Maine et vice-président de la Confédération étant présent.

Les représentants de la profession n’ont pas manqué de rappeler que les buralistes du département poursuivaient leur Transformation. « 38 dossiers ont été déposés et 14 commerces ont été transformés à ce jour. Cela fonctionne aussi bien à la campagne qu’en ville » a précisé Laurence Proust, selon Ouest France.

•• En plus des nouveaux services proposés – snacking, relais de poste, produits de vapotage, billets SNCF dématérialisés …- des distributeurs automatiques de billets, déjà en test en Bretagne, pourraient faire leur apparition chez les buralistes sarthois. « Les buralistes qui ont opté pour la transformation ont augmenté en moyenne leur chiffre d’affaires de 25 % » a souligné Alain Clouet.

S’ils surfent sur leur popularité acquise durant les confinements – ils étaient considérés comme commerces essentiels –, les buralistes pallient une constante : la disparition des commerces de proximité et des services publics. « Attention, nous ne sommes pas là pour les remplacer, mais pour les compléter. Nous sommes des commerçants d’utilité locale » a prévenu Alain Clouet.

•• S’ils élargissent leurs horizons, les buralistes n’en délaissent pas pour autant leur cœur de métier. Ils n’hésitent pas à montrer les dents pour lutter contre la contrebande de tabac. L’augmentation du coût du tabac « fait les affaires des trafiquants » selon Alain Clouet.

Des trafiquants parfois épinglés par les douanes … Cet été, deux commerces manceaux ont été fermés administrativement pas la préfecture pour vente de cigarettes contrefaites.