Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
30 Nov 2021 | Profession
 

Transformation et sécurité … Les assemblées générales se succèdent et les sujets tournent surtout autour de la Transformation. Ce fut le cas, ce dimanche 28 novembre, à l’occasion de l’assemblée générale de la fédération des buralistes du Lot-et-Garonne qui s’est déroulée à Saint-Sylvestre-sur-Lot en présence de Philippe Coy.

Sur le plan du réseau, le constat est à la stabilisation reprend Le Petit Bleu d’Agen. « Nous avons 160 buralistes actifs dans notre département » indique Marie-Pierre Ferland, présidente départementale et buraliste sur la commune de Colayrac-Saint-Cirq « il a baissé fortement il y a quelques années. On note une stabilisation depuis deux ans ». Un réseau des buralistes réparti à part égale entre zones urbaine et rurale.

•• « Nous n’y échappons pas chez nous aussi … » a-t-elle précisé pointant à nouveau « une baisse du volume du tabac ». Et la première des conséquences est la « perte de flux de clientèle qu’il faut compenser par autre chose ».

Les buralistes sont dans l’obligation de s’engager « dans une réelle transformation de la profession ». Ce sont déjà 20 % des bureaux de tabac du département qui ont franchi le Rubicon. « Ceux qui ont déjà passé le cap en sont satisfaits » constate Marie-Pierre Ferland, « cette aide gouvernementale est accessible jusqu’à l’année prochaine. J’incite fortement les buralistes à le faire. Les résultats sont au rendez-vous. Nous avons le flux de clientèle qui augmente pour ceux qui l’ont réalisé. On constate aussi une hausse du panier moyen ».

•• Pour acter cette transformation, les buralistes proposent de nouveaux services comme le snacking, le cadeau ou le vapotage. Pour ce dernier point, la profession a rattrapé son retard. « Indéniablement, nous avions raté le virage au moment du vapotage. On a bien rectifié le tir » souligne la présidente, « notre confédération nationale a mis les moyens. Et nous accueillons désormais les vapoteurs dans nos magasins avec des propositions à leur faire ».

En début d’année prochaine, un distributeur de billets (DAB) sera installé dans le département , dans le cadre du partenariat avec Loomis. « Un bilan sera ensuite réalisé et ce dispositif pourrait alors s’étendre à ceux qui le souhaitent », conclut-elle.

•• Les participants ont pu aussi évoquer la question de la sécurité. « C’est une problématique nationale. Et bien entendu, nous ne sommes pas épargnés sur notre territoire également » a souligné Marie-Pierre Ferland, « c’est encore un long chantier à mener ».

Aujourd’hui, ce n’est pas une question d’équipements de vidéosurveillance. « L’ensemble des buralistes en sont équipés. De toute manière, aujourd’hui, les compagnies d’assurances l’exigent pour nous couvrir » note-t-elle, « c’est un réel sujet d’inquiétudes en tout cas et il va bien falloir trouver une solution ».