Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
31 Jan 2013 | International
 

Dans une enquête consacrée aux rapports entre terrorisme et cigarettes, le quotidien d’information britannique The Guardian dresse le portrait de Mokhtar Belmokhtar, surnommé « Monsieur Marlboro » (voir Lemondedutabac du 12 janvier), l’homme derrière l’attaque mortelle du site de production gazière d’In Amenas en Algérie.

« Plus intéressé par remplir ses propres poches que par le djihadMokhtar Belmokhtar a créé un système sophistiqué de contrebande de cigarettes dans toute l’Afrique saharienne. Transitant par la route du sel empruntée par les Touareg, les cargaisons de cigarettes arrivent par le Bénin ou le Togo, puis passent par le Mali, le Niger, et enfin par le sud algérien avant d’être revendues dans tout le Maghreb.
« A chaque nouvelle étape, il faut payer « Monsieur Marlboro » pour s’assurer un voyage sans encombre.

« Le contrôle de ce réseau a déclenché de nombreuses disputes territoriales entre les diverses factions d’Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), les Touareg et les fonctionnaires corrompus ».

L’enquête estime que la valeur totale de ce commerce illicite en Afrique du Nord dépasserait 1 milliard de dollars (740 millions d’euros), dont une large partie sert à financer AQMI et les groupes affiliés, comme Ansar Al-Charia.