Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
7 Juin 2024 | Profession
 

La Confédération nationale des buralistes s’est prononcée contre la vente de Sniffy (voir 31 et 27 mai). Une recommandation jusqu’ici suivie par les buralistes de Montpellier, qui veulent protéger la jeunesse face à cette poudre blanche énergisante, potentiel marchepied vers la consommation de cocaïne.

Dans les rues de Montpellier, France 3 Occitanie n’a pas trouvé de buralistes commercialisant la poudre blanche, populaire depuis quelques semaines à peine.

« Nous sommes des commerçants indépendants », précise une buraliste de la ville au micro de France 3. Mais elle n’a pour autant pas hésité au sujet de la Sniffy : « moralement, éthiquement, ce nest pas possible : il faut protéger nos jeunes. »

Même discours, chez un confrère, qui a fait un choix de père de famille : « je naimerais pas que mes gosses puissent acheter des choses comme ça, tout simplement. »

Vendeur de CBD, un autre buraliste, est tout aussi intransigeant. Il pense même que « les mecs qui ont fait ça devraient être sanctionnés ».