Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
6 Juil 2012 | Profession
 

L’Assemblée de Corse – qui a officiellement demandé au gouvernement de relayer au niveau européen sa demande  de prolongation, jusqu’à fin 2020, du régime fiscal dérogatoire sur le tabac – peut compter sur le soutien de Seita (groupe Imperial Tobacco) dans sa requête.

Dans un communiqué de ce vendredi 6 juillet, le fabricant qui rappelle sa forte implication sur le territoire corse à travers ses activités de production et de distribution du tabac, précise que cette demande « présente l’avantage de permettre à la filière d’envisager sereinement sa réorganisation au regard des enjeux socio-économiques de la mesure. »

En effet, le processus d’alignement sur la fiscalité nationale des produits du tabac vendus en Corse, actuellement programmé au 1er janvier 2016, soulève une série de problèmes (voir Lemondedu tabac du 4 juillet), justifiant une requête de report auprès de l’Union européenne.

Seita-Imperial Tobacco est le seul fabricant implanté en Corse (usine Macotab à Furiani) et y assure l’activité de distribution du tabac, via sa filiale Altadis Distribution France.