Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
14 Jan 2022 | Trafic
 

Le tribunal des enfants de Roanne a rendu son délibéré, ce 13 janvier, dans le cadre de l’affaire dite des « cigarettes trafiquées » qui avait défrayé la chronique pendant l’été 2019 (voir 31 juillet et 10 août 2019)

•• Quatre des cinq prévenus, mineurs au moment des faits, ont été jugés notamment pour administration de substance nuisible ayant entraîné une ITT (incapacité totale de travail) inférieure à 8 jours.

Le moins impliqué a été condamné à 3 mois de prison avec sursis, un autre à 3 mois ferme, et les deux derniers à 6 mois de prison dont 2 mois assortis d’un sursis probatoire pendant 2 ans, rapporte Le Progrès. Le cinquième prévenu, âgé de 18 ans au moment des faits, a déjà été condamné à 10 mois de prison ferme par le tribunal judiciaire de Roanne (voir 24 novembre 2021).

•• Fin juillet 2019, les cinq jeunes, tous originaires de Mayotte, avaient proposé des cigarettes qu’ils savaient trafiquées à une demi-douzaine de personnes dans les rues de Roanne. Après seulement quelques bouffées, les victimes étaient prises de malaise délirant et devenaient incontrôlables. Les cinq jeunes avaient été interpellés par les policiers, une semaine après les faits. Deux d’entre eux avaient été placés en détention provisoire.

Deux ans après les faits, les expertises n’ont pas permis de déterminer avec certitude si la substance retrouvée dans les cigarettes est bien la « drogue du chamane ». Un produit très répandu à Mayotte, qui s’apparente à un cannabis de synthèse et qui peut être incorporé à des cigarettes.