Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
20 Sep 2021 | International, Profession
 

On pourrait se perdre devant la multiplication des investissements de Philip Morris International dans le secteur pharmaceutique de cet été …

Après l’annonce de la prise de contrôle du fabricant britannique d’inhalateurs médicaux Vectura (soit l’acquisition de 75 % de son capital / voir 16 septembre) – sachant que Vectura est valorisée à 1 milliard de livres (1 milliard 171 millions d’euros) – Philip Morris International vient de faire savoir le bouclage de l’opération, annoncée en juillet, lui permettant de racheter le danois Fertin Pharma.

•• Ce dernier est spécialisé notamment dans le développement et la fabrication de produits pharmaceutiques ou de bien-être, basés sur des systèmes d’administration orale et intra-orale (voir 6 juillet).

On précisera que PMI a aussi annoncé, cet été, le rachat de l’américain OtiTopic, qui intervient sur des médicaments d’aide à la respiration, notamment en cas d’infarctus (voir 10 août).

•• Pour en revenir à l’opération sur Fertin Pharma (valorisée à près de 700 millions d’euros), on retiendra cette nouvelle déclaration de Jacek Olczak (CEO de Philip Morris International) : « le futur de Philip Morris International est centré sur la santé, la science, la technologie et le développement durable de sorte à apporter des solutions innovantes contribuant à la vie humaine avec un impact positif sur la société. La renommée internationale de Fertin correspond à cette vision et s’inscrit dans notre avenir. »

Dans sa communication, PMI explique que l’apport de Fertin Pharma (notamment ses 200 chercheurs en R&D) va l’aider à atteindre l’objectif 2025 du groupe : 50 % de ses revenus nets issus de produits sans fumée ; et au moins 1 milliard de dollars de revenus nets venant de produits « au-delà de la nicotine » (products beyond nicotine).

Sachant que le savoir-faire de Fertin Pharma ne va pas être inutile en matière de développements dans la catégorie des poches ou sachets de nicotine (nicotine pouches) que l’on se met en bouche. Des produits à nocivité moindre par rapport à la cigarette, différents du snus, et autorisés sur certains marchés européens et aux USA (voir 12 juin 2019).