Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
 

Buraliste VichyDans l’Allier, le paquet neutre ne passe, toujours pas, chez les buralistes (voir Lmdt des 27, 25, 24 et 21 mai) … En milieu urbain comme à Vichy où La Montagne a fait un tour des établissements. Et peut-être plus encore pour les zones rurales. « Aujourd’hui, nous sommes tous transfrontaliers » assure Laurent Mazart, président de la fédération des buralistes Auvergne-Forez.

• « C’est une mesure disproportionnée qui va alimenter les trafics, c’est n’importe quoi ! », s’exaspère Christian Dezamais (« La Civette »).

• Place à la colère, pour Françoise Dumas-Maillon (« Le Khedive ») : « Ils veulent nous tuer petit à petit ! Les paquets neutres n’empêcheront pas les gens de fumer. Cela va renforcer le nombre de paquets de contrebande qui viennent de l’étranger, vendus sous le manteau, sans aucun contrôle sanitaire. Ce qu’on ne vendra pas se vendra ailleurs. Les gens qui fument sont majeurs et responsables, ils ont les capacités de choisir de fumer ou non. C’est un faux problème, de l’hypocrisie. On nous pourrit la vie ! (…) On nous crée un environnement de vendeurs de mort !  (…) Obligés à travailler dans cet environnement, du soir au matin, les buralistes devraient porter plainte contre l’État pour harcèlement moral »

• Laurent Mazal craint de « graves problèmes pour la profession (…) Cette loi n’est pas une politique de santé anti-tabac, c’est une loi anti-buraliste. Avec cette mesure, nous craignons une explosion du marché parallèle. Aujourd’hui, nous sommes tous transfrontaliers et les conséquences seront importantes pour tous les buralistes, également dans les territoires ruraux, comme l’Allier. Il y aura des zones blanches sans buralistes et ces secteurs seront rapidement investis par la mafia et les réseaux parallèles ».