Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
 

Jean-Yves NauSur son blog « Journalisme et santé publique », le journaliste et docteur en médecine Jean-Yves Nau (voir Lmdt des 4 mars 2015 et 2 septembre 2014) revient sur la récente révélation de Libération, selon laquelle Marisol Touraine s’est appuyée sur des données « mal interprétées » pour défendre, au micro de RTL, son projet de paquet neutre (voir Lmdt des 17 et 15 avril).

« Le bon grain et l’ivraie. Séparer la communication de l’information. C’est presque un métier ». Et de rappeler l’information de Libération : la ministre s’est appuyée sur un document officiel australien mal traduit, utilisé tant par son cabinet que par les associations anti-tabac, qui substitue au concept de « recettes fiscales du tabac (tobacco clearances) » celui de « consommation du tabac ». Ce qui permet à Marisol Touraine de clamer « une baisse du nombre de fumeurs de 3 à 4 % » grâce au paquet neutre.

De même, le quotidien a rappelé qu’en même temps une politique de forte hausse de fiscalité et des prix a accompagné la mise en place du paquet neutre (voir Lmdt du 3 septembre). Ce qui rend, pour le moins, difficile la mesure de l’impact du seul paquet neutre. « Or, Marisol Touraine s’est bien gardée de parler de cet aspect, essentiel, de la question. Seule une politique volontariste, constante et conséquente d’augmentation des prix permet de réduire effectivement et durablement la consommation du tabac » reprend Jean-Yves Nau.

Lequel évoque aussi la bataille de chiffres, suscitée par la situation australienne, avec leurs conclusions contradictoires selon les commanditaires d’enquêtes : anti-tabac ou professionnels du tabac. Sachant que ce ne sont pas tant les résultats qui s’avèrent contradictoires mais les « angles » d’études choisis : baisse ou pas de la consommation ? ; perte de valeur ou maintien du marché ? ; développement ou pas de la contrebande ?.

On y reviendra. Car, pour le moment, toutes ces données sont « compliquées à interpréter » comme le confiait encore un membre du cabinet de Marisol Touraine, il y a quelques mois.

Pour notre part, en synthèse et au vu de tous les documents qui circulent, nous nous arrêtons aux premières conclusions suivantes, à propos de l’introduction du paquet neutre en Australie :
. la prévalence tabagique continue à baisser lentement et régulièrement en Australie, comme cela est constaté depuis de nombreuses années. Manifestement, le paquet neutre n’a pas accéléré le mouvement ;
. on n’a jamais tant parlé de contrebande du tabac en Australie.

À suivre.