Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
3 Août 2015 | Profession
 

Radar DNAElle aura fait parler d’elle, cette opération de sensibilisation des buralistes contre le paquet neutre … consistant à « habiller de sacs plastiques » des radars fixes de contrôle automatique de vitesse, postés sur nos axes routiers (voir Lmdt des 8 juin, puis des 16, 21 et 24 juillet).

Une multitude de retombées dans les médias, des images traversant les réseaux sociaux, des messages de sympathie de clients à leurs buralistes.

•• Ne manquait plus que la réaction de l’administration. Elle a pris la forme d’un récent courrier d’Emmanuel Barbe, magistrat, Délégué interministériel à la Sécurité routière, adressé à Pascal Montredon. Extraits :

« Je ne souhaite nullement prendre position dans les actions que vous menez actuellement dans les départements, mais je viens vers vous à propos des actions conduites en province sur les radars de contrôle automatique de la vitesse.
« Si je suis sensible au fait que vous n’avez nullement fait le choix de dégrader un matériel public, neutraliser les radars en les couvrant reste quoi qu’il en soit préjudiciable à la sécurité des usagers de la route.
« En effet ces dispositifs de contrôle sont implantés dans des zones dangereuses. Ils n’ont qu’un seul but : faire baisser l’accidentalité à l’endroit où ils sont implantés. Nous ignorons, vous et moi, quelle sera la réaction des usagers de la route devant un radar recouvert, mais elle pourrait être imprévisible (par exemple d’accélérer brutalement pour « fêter cela ») et donc très dangereuse.
« Et par ailleurs, vous conviendrez que les forces de l’ordre, policiers et gendarmes, seraient mieux employées qu’à enlever les masques sur les radars, par exemple pour protéger les Français » (…)

« Fêter cela ». Comme on peut le constater, l’administration a une imagination débordante quant au « comportement imprévisible » des usagers de la route.

•• Il semblerait que cette « opération radars » des buralistes en colère se soit portée sur près de 400 radars. Dans 30 départements.

Il y a plus de 4 000 radars opérant, sous une forme ou une autre, sur les routes du territoire national. Dont 2 179 radars fixes.