Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
24 Juil 2015 | Profession
 

Initiées par des buralistes de l’Est (voir Lmdt du 2 juin), les opérations « radars » se sont multipliées partout en France (voir Lmdt du 16 au 22 juillet) juste avant la manifestation au Sénat. À chaque fois, avec de forts retours médiatiques.

Un dernier exemple nous en est fourni avec cet article de Nice Matin du 22 juillet : 

À Nice, Vallauris ou Roquefort-les-Pins, plusieurs radars fixes ont été bâchés de « Non au paquet neutre » et « Non au paquet à dix euros ». 

« Peut-être encore plus dans les Alpes-Maritimes, où les 377 débitants doivent également faire avec la concurrence de l’Italie voisine. Comme l’a expliqué à Nice Matin Christian Walosik, président de la chambre syndicale des buralistes des Alpes-Maritimes, avant de monter sur Paris pour la manifestation devant le Sénat. 

 « Cette action, c’est évidemment pour marquer notre désaccord vis-à-vis de l’État. Nous voulions nous attaquer à un de ses symboles sans bloquer les routes et les aéroports … ». Les paquets neutres ? « Ils ne ressemblent à rien. Surtout, je le répète, ils sont inefficaces en matière de prévention … Que l’Europe soit au diapason pour une fois. ! La France vient de sauver la Grèce de la zone euro et on continue dans les inégalités entre les pays membres. Ce qui va se passer avec ces nouveaux paquets – en attendant qu’ils passent à 10 euros ! – les gens vont aller se les procurer en Italie. Où ils sont plus beaux et moins chers !  Si cette mesure est adoptée et que les ventes baissent encore, je serai obligé de licencier un de mes quatre employés ».