Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
3 Sep 2015 | Trafic
 

Eckert Roissy 2015Plusieurs retombées presse, suite à la visite de Christian Eckert, ce mercredi 2 septembre, aux services des Douanes de Roissy (voir Lmdt du 2 septembre et 31 août). 

• Les Échos reviennent sur le chiffre des saisies de tabac effectuées sur le premier semestre (au niveau national) : 507 tonnes. Soit davantage que pendant toute l’année dernière : 423 tonnes (voir Lmdt du 17 mars). Incontestablement, la situation s’aggrave.

• Le Parisien / Aujourd’hui en France relate la visite elle-même. Dès 7 h du matin, au terminal 2, il a assisté au contrôle des passagers.

« Sur une table, les agents invitent les voyageurs en provenance de Bangui (Centrafrique) à ouvrir leur valise. « L’Afrique, avec le Maghreb et les Emirats Arabes Unis sont des destinations sensibles pour le trafic de cigarettes », explique un douanier. Parmi les effets de cette ressortissante centrafricaine, pas de cartouches de cigarettes. La veille, le contrôle avait intercepté une femme qui en transportait 45. « Elle effectuait ce manège depuis plusieurs jours », précise-t-il. Son complice qui l’attendait a été cueilli à la sortie de l’aéroport.

La contrebande circule dans des valises ordinaires. Quelquefois, elle se niche dans des endroits plus insolites. Ainsi en avril, les douaniers ont exhumé 502 kg de tabac dissimulés dans un meuble en kit qui arrivait de Hongkong.

Deuxième temps de la visite, la délégation se dirige vers la plate-forme de Chronopost et le centre de dédouanement postal (CDP) où convergent les flux postaux de moins de 2 kg. 35 millions de colis en provenance de l’étranger y transitent, 80 % sont constitués par des commandes sur internet.

Pour l’instant le ministre admet que les contrôles ne sont « pas totalement efficaces ». Ces plateformes postales sont en effet aussi des portes d’entrées du trafic. Pourtant interdits depuis le 1er janvier dernier, les achats de tabac sur Internet, continuent de prospérer. « Leur croissance est exponentielle », indique Pascal Metzger, responsable du CDP.

Munis de gants de chirurgien, les douaniers dépècent des colis en tous genres : ici du tabac en vrac en provenance d’Albanie, là des maxi-cigarettes péruviennes, ou un luxueux packaging chinois. Ces trafics sont lucratifs : « Une cartouche achetée 8 euros à Dakar suffit à payer le vol et le passeur. Ensuite, elle est revendue par les clandestins dans le quartier des Quatre Chemins (Pantin-Aubervilliers) », résume Philippe Galli, préfet de Seine-Saint-Denis ».