Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
24 Déc 2016 | International, Profession
 

Le fabricant Heintz van Landewyck a ouvert, mi-décembre, un point de vente propre dans la capitale du Duché ; un retour aux sources après avoir ouvert il y a 170 ans la première manufacture de tabac dans une rue voisine (voir Lmdt des 22 et 21 juin 2015).

« Nous sommes fiers de nos produits et nous n’avons pas à nous cacher », a déclaré Charles Lemmer, directeur des ventes pour Heintz van Landewyck. Dans la nouvelle boutique, on retrouve l’ensemble des produits de la marque – cigarettes, tabac et gamme de cigares – complété d’une sélection d’alcools haut de gamme, d’un rayon presse, du loto et de la vente à emporter de café.

Landewyck a fait appel à un spécialiste du retail (la société Valora, à la tête d’un réseau de 70 points de vente dans le pays), qui a opté pour un positionnement haut de gamme de cette « Tubaksbuttek », caractérisé par un lettrage à la feuille d’or réalisé à la main. « Cela fait plus de 30 ans qu’il n’y avait pas eu de lettrage de ce type en ville », précise Charles Lemmer, « tout l’aménagement de la boutique a été conçu par des artisans luxembourgeois. Cela nous tenait à cœur, nous qui sommes aussi une entreprise luxembourgeoise ».

Le siège de la maison mère est à Luxembourg-ville et une nouvelle usine est en cours de construction à Fridhaff (voir Lmdt du 6 octobre 2015).

La société possède aussi des centres de production en Allemagne, aux îles Canaries et en Hongrie, qui produisent au total et toutes marques confondues 8 milliards de cigarettes et plus de 10.000 tonnes de tabac à rouler par an.