Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
11 Nov 2013 | International, Trafic
 

Les phénomènes de la contrebande et de la contrefaçon représentent un véritable danger pour l’économie italienne. Ce n’est pas nouveau. Mais tous les observateurs s’accordent sur une certaine recrudescence, tous secteurs confondus. Et la prise de conscience passe, là-bas, par une mobilisation sans réserve des acteurs concernés.

Italie contrebandeC’est ainsi que ce lundi 11 novembre, la puissante Confcommercio (Confédération du Commerce) a mis en place, dans de nombreux commerces, une campagne de sensibilisation : « Legalitá, mi piace ! » (« moi, j’aime ma légalité »).

Membre de la Confcommercio , la Fit ( Federazione Tabaccai Italiana ) – regroupant les buralistes italiens – s’associe à l’opération en la déclinant aux produits du tabac : « la contrebande et la contrefaçon de tabac représentent, à la fois une menace pour la santé publique, des pertes de revenus pour l’Etat et un encouragement à la criminalité organisée » explique la Fit dans sa communication.

Déjà, il y a un peu plus d’un mois, la Fit avait lancé sa propre campagne d’alerte sur la contrefaçon du tabac en demandant aux 43 000 tabaccai italiens de mettre en place une affiche d’alerte dans leur point de vente (voir Lemondedutabac des 23 et 24 septembre).