Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
17 Août 2016 | International, Profession
 

iQOS PMIDans une dépêche datée du 12 août, l’agence Reuters revient sur le succès du lancement au Japon du produit de nouvelle génération de Philip Morris International : l’iQOS avec ses HeatSticks Marlboro (voir Lmdt du 26 juillet). En voici la substance.

2,2 % du marché nippon du tabac sur le deuxième trimestre, après un lancement national en avril (voir Lmdt du 31 mars). Mais sur le seul mois de juin, « la part de marché est montée à 2,7 % ».

« Les chiffres révèlent clairement que l’iQOS est en train de s’approprier une portion du marché du tabac traditionnel » déclare Masahi Mori, analyste du Crédit Suisse Securities. En juin, les ventes de cigarettes, sur le marché nippon, ont baissé de -5,2 %. Et de -3,4 % en juillet.

Si l’iQOS est testée actuellement dans sept pays, seul le Japon a fait l’objet d’un lancement national. Suffisamment porteur pour y rencontrer des problèmes de ruptures, certaines iQOS se négociant à près de 10 fois leur prix sur Internet (sachant que le dispositif est normalement au tarif de 9 980 yens / 77 euros et que le paquet de 20 HeatSticks Marlboro est au prix de 460 yens / 3,60 euros).

« Quand Philip Morris pourra satisfaire toute la demande, sa poussée sur le marché va très probablement s’accélérer » reprend Naomi Takagi, analyste pour UBS Securities Japan.

Philip Morris prévoit d’élargir la commercialisation de l’iQOS à vingt pays pour la fin de l’année, annonce alors la dépêche Reuters.