Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
11 Fév 2014 | Pression normative
 

Lancement d’un débat à propos du vote des députés britanniques sur la possibilité d’interdire de fumer en voiture en présence d’enfants (voir Lemondedutabac de ce jour).

G. BaptAu micro d’Europe 1, la ministre de la Famille, Dominique Bertinotti, s’est montrée circonspecte sur les moyens de faire respecter une telle règle. Quelques instants après, le député socialiste de Haute-Garonne Gérard Bapt (militant habituel d’une forte augmentation de la fiscalité sur le tabac) s’est déclaré favorable à une interdiction légale au nom de la sécurité sanitaire des enfants …

Pour le député, le lieu privé que constitue la voiture est déjà sous le coup d’un certain nombre d’obligations pour des raisons de sécurité routière : interdiction de tenir un portable à la main ou de porter la burqa quand on conduit … Alors, pourquoi pas, au nom de la santé publique et de la sécurité de l’enfant ? Et sur les moyens de la faire respecter, il imagine bien que cette interdiction soit passible d’une sanction, sous forme de contraventions. En tant que « médecin et député », il est important d’agir sur «l’explosion des allergies, otites, asthmes et bronchiolites infantiles souvent causés par une exposition au tabagisme passif ».

Gérard Bapt s’en remet à la prochaine « loi de Santé publique » qui va permettre d’avancer  sur des grands sujets comme le tabagisme.

En fin d’intervention, répondant à la question d’une auditrice sur le prix du tabac, le député explique (en contradiction avec ses précédents amendements pour une forte hausse de la fiscalité du tabac) : « Sur le prix du tabac à rouler, très prisé par les jeunes, on a obtenu des résultats. Mais, on a atteint des limites. Nous sommes confrontés à la concurrence des pays frontaliers et à l’harmonisation européenne du transport. A Toulouse, c’est un paquet sur deux qui est acheté en Espagne ».