Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
9 Août 2014 | Profession
 

Braquage DolomieuLe suicide de Morgan Vertu (voir Lemondedutabac de ce jour), l’un des trois braqueurs du bureau de tabac de Dolomieu (Isère), rajoute une nouvelle teinte émotionnelle à une affaire qui a déjà coûté la vie à un client pour un butin de misère (voir Lemondedutabac des 29 juillet et 1er août). 

Selon l’AFP, les habitants ont accueilli le geste du jeune malfaiteur comme le signe de son implication dans le braquage alors qu’il avait nié sa présence sur les lieux, en garde à vue

« C’est un aveu clair de culpabilité. Il s’est rendu compte des dégâts causés par son acte et n’arrivait probablement pas à s’en remettre », commente Michèle, 60 ans. « D’autant plus qu’il savait très bien qu’il risquait la prison à perpétuité. Il n’a pas assumé », commente Christian, 58 ans.

Pour un autre client du tabac-presse, le suicide du complice présumé du tireur « veut tout dire sur son degré d’implication ». « Et ce, alors même que ce jeune homme a toujours nié les faits face aux enquêteurs », ajoute-t-il.

« Ça ne me fait ni chaud, ni froid », lance Dominique, la buraliste. Des dessins d’enfants et des messages de soutien surplombent son comptoir. Dehors, à l’entrée du commerce, des bouquets de fleurs et des lumignons s’ajoutent chaque jour depuis le drame. « C’est facile aujourd’hui d’avoir des remords et d’écrire à la maman d’Hugo », poursuit Dominique, évoquant une lettre adressée par le meurtrier présumé à la mère de la victime (voir Lemondedutabac du 7 août). « Ces jeunes sont des débiles profonds. Ils n’avaient qu’à réfléchir avant de commettre ces actes ».

Selon le parquet, le casier judiciaire de Morgan Vertu comportait déjà douze condamnations, rapporte aussi l’AFP.