Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
19 Nov 2021 | Trafic
 

Un habitant d’Issoudun a été entendu par la gendarmerie de l’Indre pour une affaire de trafic de tabac de contrebande. Il achetait des milliers de cigarettes chaque mois au Luxembourg pour, selon lui, sa consommation personnelle. Soit de l’ordre de 1 200 kilomètres aller-retour. 

Deux ans durant, ce ressortissant roumain de 63 ans a passé la frontière ou s’arrêtait à quelques encablures de celle-ci dans une station-service. Là il retrouvait une connaissance locale qui lui livrait, au minimum, une cinquantaine de cartouches de blondes.

•• Sitôt le coffre rempli, il revenait dans l’Indre où il pouvait écouler sa marchandise selon un mode opératoire bien rodé : il s’installait à la terrasse d’un café et mettait son paquet de cigarettes bien en évidence.

Les clients le voyaient et lui demandaient s’il l’avait acheté en Espagne. Il répondait que cela venait du Luxembourg et qu’il pouvait leur vendre le paquet 8 euros. Quand il voulait écouler plus vite sa marchandise, il revendait des paquets à des intermédiaires à 6,50 euros, les revendant à 8 euros.

•• Cet ancien chauffeur routier des pays de l’Est a finalement été convoqué à la gendarmerie d’Issoudun et s’est présenté, ce mardi 16 novembre à la Brigade. Une perquisition à son domicile a permis de retrouver huit cartouches de cigarettes en provenance du Luxembourg et 300 grammes de tabac à rouler.

Il sera seul convoqué au tribunal judiciaire de Châteauroux le 10 mars prochain.