Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
20 Nov 2021 | Trafic
 

Le 26 mars 2019, les gendarmes avaient procédé à plusieurs arrestations dans le cadre d’une opération destinée à démanteler un réseau de trafiquants de stupéfiants autour de Merdrignac (au sud des Côtes-d’Armor). Lors des perquisitions, ils avaient trouvé dans les différents appartements des dealers … des cartouches de cigarettes illégales. 

Lors des auditions, ceux-ci avaient donné sans problème le nom et le signalement de leur fournisseur, ainsi que son adresse. L’un des inculpés reconnaîtra même avoir monté un business relativement lucratif sur la vente de cigarettes de contrefaçon à des prix ultra-compétitifs.

•• À l’époque une perquisition s’était imposée au domicile d’un ressortissant polonais, en France depuis huit ans : les gendarmes y trouvèrent 420 paquets de différentes marques suspectes.

Auditionné, l’individu a alors nié catégoriquement toutes formes de trafic … ayant juste « fait une petite réserve pour sa consommation personnelle » . Certes, il lui est arrivé de temps en temps d’en échanger contre un peu de cannabis ou d’héroïne, mais rien de bien méchant …

•• Devant le tribunal, il a tenu le même discours … le tout en polonais qu’il a fallu traduire. Fort justement, le Parquet a déploré qu’aucune piste n’ait été mise au jour – lors des différentes investigations – pour remonter les filières d’approvisionnement en provenance de certains pays de l’Est.

Procureur et Tribunal se sont accordés sur 6 mois de prison assortis du sursis ainsi qu’une amende douanière de 4 200 euros.