Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
 

Imperial Tobacco2Toujours dans le cadre de la polémique sur cette volonté de la secrétaire d’Etat à la Santé de débloquer le dossier des paquets génériques – en s’appuyant sur le rapport Chantler (voir Lemondedutabac des 4, 7 et 8 avril) – Imperial Tobacco a réagi par un communiqué dont voici l’essentiel :

« Nous continuons fermement à croire qu’il n’y a pas de preuves solides en faveur des paquets génériques.

« Le gouvernement britannique a toujours fait savoir que toute décision sur ce sujet ne pourrait reposer que « sur un large éventail de considérations significatives », parmi lesquelles la consultation publique de l’année dernière dont les deux tiers des réponses exprimaient un rejet des paquets génériques.

« Les retours d’Australie, le seul pays à avoir adopté les paquets génériques, sont clairs : il n’y a pas eu d’impact sur le niveau de la consommation du tabac mais le marché illégal est passé de 11,8 à 13,3% de la consommation totale.

« La mesure est contestée actuellement par plusieurs pays qui ont lancé des procédures auprès de l’Organisation mondiale du Commerce, en plaidant le fait que les paquets génériques violent les règles internationales sur la propriété intellectuelle et le droit commercial ».