Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
 

Paquet neutre GBComme un château de cartes, plutôt fragile, mais qui arrive à tenir …

C’est ce que l’on pourrait penser de la démarche de Jane Ellison, secrétaire d’Etat en charge de la Santé, qui pousse désormais ses collègues du gouvernement de Londres à adopter rapidement les paquets génériques (voir Lemondedutabac des 4 et 5 avril). Alors même que ce gouvernement avait prudemment décidé de repousser – à plus tard … – le projet, il y a quelques mois (voir Lemondedutabac du 12 juillet).

En fait, Jane Ellison a commandé, en novembre dernier, un rapport à une sommité médicale : Sir Cyril Chantler, président de l’University College London Partners. Avec le concours du King’s College et un déplacement en Austalie.

Et là où l’on attendait des faits probants, des chiffres vérifiables, des résultats sans appel et des preuves spectaculaires sur l’efficacité de la mise en œuvre des paquets génériques, singulièrement en Australie …, il semble que Sir Cyril Chantler développe une conviction, produit des impressions, conforte un parti-pris sans l’avoir réellement confronté au réel.

Il suffit de se reporter aux déclarations à la presse, plutôt floues, de l’auteur du rapport :
• « Il y a une preuve très forte que l’exposition à la publicité et à la promotion du tabac développe la probabilité que les enfants se mettent à fumer ».
• « Même si la mesure (le paquet générique) n’a qu’un petit effet, celui-ci sera très important eu égard aux souffrances que cause le tabac  et au fait que beaucoup de gens commencent quand ils sont enfants ».
C’est maintenant au gouvernement de décider d’aller plus loin ou pas. Je reconnais qu’il soit nécessaire de passer par une procédure démocratique, mais j’espère qu’il va l’adopter (le paquet générique) et rapidement ».