Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
20 Nov 2021 | Associations
 

16 organisations anti-tabac demandent le retrait d’un amendement mettant en péril la stratégie décennale de lutte contre le cancer, annonce l’Alliance contre le Tabac sur son site. En cause : le budget du Fonds de Lutte contre les Addictions (voir 8 août 2019, 17 novembre et 4 juin 2018). Nous la reproduisons ci-dessous.

•• Ce mardi 16 novembre, une lettre ouverte a été envoyée au ministre des solidarités et de la santé Olivier Véran, demandant le retrait immédiat de l’amendement voté au Sénat qui vise à élargir, sans prévoir de financements complémentaires, le champ d’action du fonds de lutte contre les addictions dédié aux substances psychoactives (tabac, alcool, produits illicites) à l’ensemble des addictions (notamment jeux et écrans)

Si ces structures relèvent l’importance de la lutte contre les autres addictions, une mauvaise structuration et un financement insuffisant d’un fonds général de lutte contre les addictions revient en réalité à réduire les budgets alloués aux différents acteurs qui luttent contre le tabac, l’alcool et les produits illicites reconnus comme étant premiers facteurs de risque évitables de cancer.

•• La dilution du fonds de lutte contre les addictions aux substances psychoactives actuel en un fonds général de lutte contre les addictions sans augmentation concomitante de son financement mettrait gravement en péril la stratégie gouvernementale de lutte contre le cancer en France, et plus particulièrement la santé des personnes dépendantes à ces substances.

•• Créé en 2017, sur proposition de la société civile, le fonds de lutte contre le tabac devenu en 2019 fonds de lutte contre les addictions aux substances psychoactives, bénéficie aussi bien à des structures publiques, telles que Santé Publique France, l’Inca ou l’IRePS qu’aux représentants de la société civile, acteurs essentiels en particulier pour la mise en œuvre d’actions de dénormalisation du tabac en France.

•• Si la lutte contre toutes les autres addictions est effectivement un sujet essentiel de santé publique, il n’en demeure pas moins qu’elle doit être efficacement structurée et suffisamment financée au travers des fonds dédiés afin que les actions mises en œuvre par l’ensemble des acteurs concernés soient réellement efficaces. Actuellement l’abondement du fonds de lutte contre les addictions repose à 90% sur les ventes de tabac et son financement pour 2021 s’élève à 130 millions d’euros (…)

Signataires : 

Pr. Loïc Josseran, Président de l’ACT- Alliance contre le tabac ; Pr. Yves Martinet, Président du CNCT – Comité National Contre le Tabagisme ; Sylvain Gautier, membre du Conseil d’administration du CNCT ; Gérard Audureau, Président de DNF- Demain Sera Non Fumeur ; Pr. Nizri, président de la Ligue Nationale Contre le Cancer ; Pr. Albert Hirsch, administrateur de la Ligue Nationale Contre le Cancer ; Pr. Alain Furber, président de la FFC- Fédération Française de Cardiologie ; Brunot Housset, président de la Fondation du Souffle ; Pr. Yves Martinet, président du Comité de Meurthe et Moselle contre les Maladies Respiratoires ; Dr Anne-Laurence Le Faou, présidente de la SFT- Société Francophone de Tabacologie ; Dr Marie Malécot, secrétaire générale de la SFT ; Pr. Amine Benyamina, président du RESPADD – Réseau de Prévention des Addictions ; Claude Tendil, président de la Fondation ARC pour la Recherche sur le Cancer ; Isabelle Hamm, présidente de l’AFIT&A – Association Francophone des Infirmières en Tabacologie et Addictologie ; Pr. Michel-Henri Delcroix, président d’APPRI-Association Périnatalité Recherche Information ; Conchita Gomez, présidente de l’ANSFT – Association Nationale des Sages-Femmes Tabacologue ; Christine Lasset, Présidente de l’IRAAT – Institut Rhône-Alpes Auvergne de Tabacologie ; Jean Perriot, Vice- président de l’IRAAT ; Philippe Arvers, Isabelle Defay, Marie Malécot, Audrey Schmitt, Membres du Conseil d’Administration de l’IRAAT ; Pr. Yves Martinet, président de GEST – Grand Est SansTabac ; Karine Gallopel Morvan, Professeure des universités (marketing social) – EHESP