Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
9 Nov 2016 | International
 

elections-usaLe futur président des États-Unis, Donald Trump, a toujours déclaré n’avoir jamais fumé de cigarettes de sa vie. Ce détail se rajoute à tous ceux qui vont le différencier de son prédécesseur (voir Lmdt des 20 janvier 2014 et 25 septembre 2013).

Pendant la campagne électorale, son futur vice-président, Mike Pence – gouverneur de l’Indiana – a fait l’objet d’un début de polémique pour avoir minimisé exagérément les dangers du tabac dans une déclaration antérieure.

Quant à Hillary Clinton, elle a dû essuyer le mécontentement des associations anti-tabac qui lui ont reproché de n’avoir pas placé l’interdiction générale de vendre du tabac aux moins de 21 ans, dans les mesures-clés de son programme.

Cela dit, comme cela est autorisé, les grands groupes cigarettiers et l’industrie de la cigarette électronique ont apporté leurs contributions aux deux campagnes. Mais dans des proportions moindres que les secteurs pharmaceutique et de l’agro-alimentaire.

Enfin, plusieurs clubs d’amateurs de cigares avaient fait savoir qu’ils soutenaient Donald Trump. Après avoir organisé des consultations internes.