Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
 

Depuis que de premières informations ont filtré (voir 10 décembre) sur le nouveau « plan intégral de prévention et de contrôle du tabagisme 2021-2025 » espagnol, beaucoup de questions affluent au ministère de la santé à Madrid.

Mais le projet officiel n’est pas encore sorti. Seuls quelques interlocuteurs politiques et sanitaires l’auraient en mains. Et les précisions sortent au compte-gouttes. Quelques-unes de ces précisions…

•• Objectifs : le document confirme la volonté « d’atteindre le but, fixé par l’OMS, d’une réduction relative, pour 2025, de 30% de la consommation de tabac par rapport à 2010 ». 21 objectifs spécifiques seraient définis.

•• Prix du tabac : le document indique la volonté gouvernementale espagnole de « lancer la révision de la fiscalité de sorte à obtenir une hausse et un rapprochement des prix de tous les produits du tabac » en rappelant qu’« augmenter la fiscalité et les prix représente la mesure la plus rentable pour réduire la consommation de tabac ». Le document, cependant, ne dirait pas quand ni de combien …

•• Paquet neutre : le document recommande la mise en place du paquet neutre. Sans autre précision.

•• Vapotage et tabac chauffé : le document estime qu’il faut « tenir compte des nouvelles façons de consommer de la nicotine comme la cigarette électronique et le tabac chauffé ». En conséquence : mise en place d’une fiscalité spécifique pour la cigarette électronique ; interdiction de vapoter dans les zones non-fumeurs ; réglementation sur les arômes en ligne avec les normes européennes.

•• Zones non-fumeurs : le document annonce « réduire l’exposition aux émissions du tabac et des produits associés », soit l’« extension des lieux non-fumeurs » en s’inspirant des « mesures prises provisoirement et acceptées par la société pendant la pandémie ». Dans un premier temps, l’interdiction de fumer dans un véhicule serait adoptée. Dans un second, cette interdiction s’appliquerait aux terrasses.

•• Précision importante : en dehors de l’aspect fiscal (le budget espagnol pour 2022 ne prévoit pas de hausse de la fiscalité tabac), les différents aspects de ce plan ne nécessitent pas un passage devant le parlement espagnol. Il serait seulement prévu que ce plan soit présenté pour approbation à la commission de la santé publique du conseil Interterritorial du système national de santé (regroupant toutes les régions).