Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
9 Mai 2014 | International, Trafic
 

Nous rappelions, hier, à quel point l’Andalousie est gravement affectée par le marché parallèle du tabac (voir Lemondedutabac du 8 mai). D’après les chiffres d’Altadis (groupe Imperial Tobacco), celui-ci y représente 34% de la consommation (26% pour toute l’Espagne, 15% en Catalogne).

Trafic EspagneEn guise d’alerte, Altadis organise des « journées » de sensibilisation des décideurs politiques et des médias. Le 30 avril, à Séville (38,1% de marché parallèle). En présence du maire, Juan Ignacio Zoido. Et hier, 8 mai, c’était au tour de Málaga. Réunion au cours de laquelle le maire, Francisco de la Torre, a pris connaissance du niveau record de marché parallèle dans sa ville et les environs : 53,3%.

D’ailleurs le « Comisionado para el mercado de tabacos » (autorité de tutelle des buralistes espagnols, dépendant du ministère du Budget) confirme que les ventes sur Málaga ont représenté, en volume, 72,6 millions de paquets en 2013. Contre 88 millions l’année précédente (-17,5%).

Altadis Espagne TraficDéclaration de Rocio Ingelmo, directrice des relations institutionnelles d’Altadis : « la conjugaison entre la baisse du pouvoir d’achat provoquée par la crise et le niveau élevé des prix du tabac a provoqué, ces dernières années, une nette réapparition du phénomène de la contrebande du tabac.
« D’où la prolifération de points de vente illégaux qui collaborent avec des réseaux de contrebandiers et mafieux, tout en facilitant l’accès des mineurs au tabac.
« C’est un préjudice pour l’État mais aussi pour toute la société qu’il faut sensibiliser sur ce grave problème ».