Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
8 Mai 2014 | International, Trafic
 

EspagneComme autrefois. On sait que le marché parallèle du tabac a repris tous ses droits en Espagne. Notamment en Andalousie (voir Lemondedutabac des 16 février et 4 mai).
A  Séville, en ces jours de féria accueillant des centaines de milliers de visiteurs du monde entier, le phénomène prend une ampleur particulière, ramenant à l’époque où les autochtones se procuraient leur tabac noir ou leurs « américaines » dans la rue.

• Estanqueros. La semaine dernière, les buralistes de Séville se sont plaints du fait que la contrebande locale était encore plus importante qu’en 1992 (année de l’Exposition universelle) auprès du maire, Juan Ignacio Zoido. Lequel leur a assuré qu’il allait créer un groupe chargé du marché parallèle du tabac, au sein de la police municipale.
Réaction immédiate des syndicats municipaux : ce groupe existe déjà …
Et de préciser dans un communiqué, ce 5 mai, que la police municipale a réalisé, l’année dernière, 136 contrôles et saisi 5 432 paquets de cigarettes, « chiffres modestes par rapport aux grosses saisies de la Guardia Civil et de la Police nationale, mais qui témoignent de notre travail quotidien ».

• Chinois. Toujours la semaine dernière, la Police nationale a fait une descente dans un entrepôt du quartier populaire de la Macarena, dans Séville, où ils sont accueillis par un groupe de Chinois dont l’un a fait usage d’un pistolet. Ayant maîtrisé leur agresseur, les policiers ont découvert sur place 5 400 paquets de Camel, Winston, American Legend, Fortuna, LM, Ducados et Lucky Strike. C’est ce que l’on appelle un large assortiment.

• Trafic ordinaire. Il n’ y a pas que pendant la feria. A Camas (une ville de 25 000  habitants, à sept kilomètres de Séville), la Police nationale a annoncé, le 6 mai, avoir visité plusieurs bars, restaurants et magasins d’alimentation. Pour y saisir 5 400 paquets de tabac illégal.
Le clou : ces 1 090 paquets découverts dans un … magasin de fruits de mer, situé face à un parc très fréquenté par les jeunes. La  réserve de tabac était cachée dans un faux-plafond, entre des sacs de farine. C’est ce que l’on appelle de l’organisation.