Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
10 Jan 2022 | International, Trafic
 

Une usine clandestine à la campagne …

Dans les installations d’une ancienne ferme avicole, sur la commune de Los Corrales, au cœur d’une zone montagneuse à une centaine de kilomètres au sud de Séville. C’est ce qu’a annoncé la Guardia Civil, ce 7 janvier.

Il faut y voir l’aboutissement d’une enquête qui a démarré en juin dernier. Les mouvements suspects de camion ayant attiré l’attention des agents de la Guardia Civil.

L’ancien élevage de dindes comprenait quatre bâtiments dont deux (de 1 000 mètres carrés chacun) accueillaient les installations clandestines : une ligne complète de fabrication (première estimation : 2 millions d’euros), un générateur d’électricité et de quoi loger une dizaine d’opérateurs.

Un système d’isolation sophistiqué empêchait l’émanation de bruit et d’odeurs à l’extérieur. Sans oublier la présence de 6 caméras de vidéo-surveillance et de plusieurs chiens de garde.

Bilan de la saisie réalisée à cette occasion : 200 000 paquets de cigarettes de contrefaçon (au nom de plusieurs marques), un stock de 340 000 cigarettes venant de sortir de fabrication ainsi que 3,5 tonnes de tabac à rouler et 1,6 tonne de feuilles de tabac brut.

Pour le moment, il n’y a eu qu’une interpellation, celle de celui qui semble être le responsable du site. Mais la Guardia Civil a assuré aux médias que d’autres arrestations allaient avoir lieu. (Voir 4 janvier 2022, 4 septembre et 28 juin 2021).