Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
26 Mai 2022 | Trafic
 

Le 6 décembre 2018 à Hésingue (banlieue de Bâle mais côté français dans le Haut-Rhin), alors qu’il revenait d’Allemagne, un Parisien de 37 ans, avait été contrôlé par des douaniers qui avaient trouvé, dans le véhicule à bord duquel il circulait avec un passager, 31 pots d’un kilo chacun de tabac à chicha . 

Le trentenaire, qui avait des antécédents judiciaires, avait expliqué avoir fait ses emplettes dans un tabac de Weil-am-Rhein en Allemagne.

Jugé une première fois, avec son comparse, pour importation de ce tabac en contrebande, en son absence et sans avoir mandaté de défenseur, il avait écopé de quatre mois de prison ferme. Il avait fait opposition à ce jugement et était rejugé ce 23 mai par le tribunal de Mulhouse, cette fois représenté par une avocate.

La représentante des Douanes à l’audience a relevé que le Parisien était à l’époque gérant d’un bar lounge et qu’elle était encline à penser … qu’il écoulait peut-être bien du tabac dans son établissement.

La défense a souligné de son côté que son client s’est montré « de bonne foi » avec les douaniers, que les faits étaient anciens, que le mis en cause n’avait plus commis d’infraction depuis. Elle a suggéré une peine de jours-amendes.

Avec succès : le trentenaire est condamné à 120 jours-amendes à 30 euros. Il devra aussi s’acquitter, solidairement avec son comparse, d’une amende douanière de 5 598 euros (la valeur du tabac saisi).