Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
3 Mai 2013 | Observatoire, Vapotage
 

Comme prévu, l’émission Complément d’enquête, diffusée sur France 2, ce 2 mai, n’a pas échappé à un certain manichéisme. Une émission aux éléments disparates, les uns intéressants, les autres plus discutables.

• Tout démarre avec le débat sur la cigarette électronique. Illustré à travers les « succès » d’entreprises liées à ce marché. En France, avec cet « entrepreneur malin », se présentant comme « mi-buraliste, mi-pharmacien » et ouvrant la 187ème boutique Clopinette.
En Chine, avec la visite, à Shenzen , de l’une des 200 usines livrant le monde entier. Avec des process de fabrication se voulant très sophistiqués, très normés … et très riches. Une vraie « visite de presse à l’ancienne ». Les questions gênantes ne sont pas posées. Tout le monde « il est beau, il est gentil ».
Avant un retour sur le professeur Dautzenberg, chargé d’un rapport par la ministre de la Santé (voir Lemondedutabac du 24 avril), qui se montre « perplexe », tout en concédant que la cigarette électronique est, a priori, moins dangereuse que la vraie. Ce que confirment les professeurs Granger, pneumologue à Limoges, et Delrieu, tabacologue. Laquelle regrette surtout  que peu de moyens soient engagés en matière de prévention.

• Puis, retour convenu « en enfer » avec un reportage entre l’imbrication de certaines régions tabacoles indonésiennes avec l’industrie du tabac. Ce qui permet à Yves Bur de faire son « come- back » (filmé dans … le fumoir de l’hôtel Lutécia) en tant que Président de l’Alliance contre le Tabac. Il reconnaît que les derniers chiffres témoignent d’une « baisse légère » du marché  et rebondit en demandant de nouvelles hausses des prix, mais aussi un meilleur accompagnement des fumeurs. Avant de faire une confidence sur sa motivation : régler son compte à l’industrie du tabac. Avant tout.

• En conclusion, un nouveau sujet sur « le complot » de l’ industrie américaine du tabac, basé sur les vieilles archives révélées et exploitées tel un filon, depuis, par des spécialistes comme Robert Proctor (voir Lemondedutabac du 27 février 2012). Avec une condamnation  gratuite et sans appel, par le journaliste du Monde Robert Foucart, de tous les tabacologues n’étant pas dans la ligne officielle …

On nous annonçait une « émission vérité » sur la cigarette électronique … C’est raté. On aura rien appris. Alors, comme il fallait bien remplir l’antenne, on est revenu sur les vieux poncifs de la dénonciation de l’industrie.