Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
27 Juin 2021 | International, L'Info, Profession
 

L’affaire durait depuis un certain temps déjà. Un entrepreneur marocain de Casablanca prétendait fabriquer et commercialiser, depuis deux ans, des cigares premium « 100 % marocains » sous la marque « habanos ».

Nom qu’il était le seul à avoir fait enregistrer au Maroc, dès 2011. Ce qui l’a même amené à attaquer la Casa del Habano de Casablanca pour « usurpation de nom » …

Ceci, sans que l’on sache très bien d’où venait le tabac et même où étaient confectionnés les modules de ces « habanos » marocains apparus de façon éphémère sur le marché local.

Il y aura fallu toute une série de recours, tant de la part de Cubains que de la Société marocaine de Tabac (SMT) importatrice des vrais cigares cubains, pour que le tribunal de commerce de Casablanca interdise au Marocain cet abus d’appellation et le condamne pour différents délits de fraude, selon l’agence de presse EFE.