Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
9 Sep 2021 | Trafic
 

Trois personnes ont été mises en examen et incarcérées, ce mardi 7 septembre, à Angoulême, dans le cadre d’une enquête d’envergure sur un trafic de cigarettes de contrefaçon. 58 900 euros en liquide ainsi que 1 113 cartouches de cigarettes ont été saisies. 

Tout a débuté fin 2020 lorsque des cigarettes contrefaites ont été détectées en Charente, rapporte La Charente Libre. Les enquêteurs de la Division de Lutte contre la Criminalité financière de la Police judiciaire de Limoges ont alors ouvert une enquête.

« Les investigations conduisaient à identifier un couple établi à Millau (Aveyron), capable de fournir des quantités importantes de cigarettes contrefaites provenant d’Allemagne ou de cigarettes de contrebande depuis l’Espagne », indique le parquet d’Angoulême.

Un fournisseur installé dans l’Ouest de la France a aussi été localisé. Ce dernier a été identifié comme étant « à la tête d’une structure organisée acheminant de grandes quantités de cigarettes contrefaites à travers l’Europe ». En fait, les enquêteurs ont mis en évidence un fonctionnement proche des réseaux de trafic de stupéfiants, recourant à de multiples complicités et à des véhicules ouvreurs sécurisant les convois transportant les marchandises illicites.

Finalement, les 1er et 2 septembre, avec l’assistance de la Police Judiciaire de Lyon, les enquêteurs de la PJ de Limoges et de l’ Office central chargé de la lutte contre la fausse monnaie et la contrefaçon ont interpellé trois personnes à Millau et en périphérie de Clermont-Ferrand.

Lors des perquisitions 1 113 cartouches de cigarettes ont été saisies ainsi que 58  900 euros et 3  700 dollars en numéraire.