Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
20 Avr 2016 | Profession
 

braquage buralisteDans leur formation ou dans les conseils de leur mutuelle d’assurance, les buralistes entendent le même message exprimé, avec insistance, sur le comportement à avoir en cas de braquage et sur la nécessité de ne pas réagir. Encore moins de contre-attaquer l’agresseur dont on ne peut jamais être sûr du comportement, ni du niveau de dangerosité de l’arme.

D’ailleurs, la commission Sécurité de la Confédération réfléchit à la mise en place de formations spécifiques. Des chambres syndicales l’ont déjà fait, comme dans l’Hérault et le Gard.

Il n’empêche que des buralistes ripostent. Derniers exemples : lundi, à Orléans (voir Lmdt du 19 avril) ou vendredi dans le Calvados (voir Lmdt du 18 avril). Au péril de leur vie, disons-le. Sachant que dans le cas du Calvados, la buraliste est appuyée par un client, comme le montrent les images que nous avons mis en ligne (voir Lmdt du 19 avril).

• Parce que beaucoup de buralistes ont les nerfs à vif : toutes les tensions et malaises de notre société s’expriment dans leur établissement. On y verra le revers de la vraie proximité.

• Parce qu’ils sont porteurs aussi d’un ras-le-bol citoyen qui en appelle à une saine fermeté et à une responsabilité individuelle exemplaire, faute d’accorder de la crédibilité aux sempiternels discours filandreux politico-médiatiques et aux plans sans lendemains.