Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
18 Avr 2016 | Profession
 

Une buraliste avec du caractère

Agression buraliste• Calvados. Les quelques clients « refont le monde » dans le bar-tabac-jeux-restaurant-épicerie de Champ-du-Boult, petite commune de 400 habitants, ce vendredi 15 avril, vers 22h30. Un homme surgit arme au poing et menace la buraliste, alors derrière sa caisse, le bébé d’une cliente dans les bras.

Avec un calme impressionnant, Nathalie Pelan passe devant le braqueur pourtant menaçant et se dirige tranquillement vers la maman du bébé pour le lui confier, puis revient vers son agresseur. L’homme secoue un sac à dos ouvert sous ses yeux pour lui signifier qu’elle doit l’emplir du contenu de la caisse : « C’est un braquage, la caisse, vite ! ». Mais elle refuse : « je lui ai dit qu’il n’aurait pas ma recette. Je n’ai pas l’habitude qu’on me donne des ordres ».

Après avoir essayé de lui ôter sa cagoule, Nathalie Pelan prend le sac et frappe l’agresseur. Une bagarre s’engage, l’un des clients lui apporte une aide en acculant le braqueur vers la porte de sortie à l’aide d’une chaise. Le braqueur tire même deux coups de feu dans le vide, avant de partir, puis de revenir quelques minutes plus tard pour … s’excuser. « Il croyait s’en tirer comme ça mais j’avais prévenu les gendarmes », conclut la buraliste téméraire, bien consciente tout de même d’avoir eu de la chance.

Échanges de gaz lacrymogène

• Ain. Il est 6h30, ce samedi 16 avril, lorsqu’un buraliste de Cessy s’affaire à l’ouverture de son établissement. Deux individus, vêtus de sombre et portant une capuche, font irruption, brandissent deux armes de poing et réclament le coffre. Le buraliste réplique en les aspergeant de gaz lacrymogène. Les deux agresseurs, équipés également d’un diffuseur, font de même avant de prendre la fuite à pied.

Arrestation rapide

• Corrèze. Quatre jours après le cambriolage de l’épicerie-tabac d’Albussac (700 habitants) dans la nuit du dimanche 10 au lundi 11 avril, trois jeunes d’une vingtaine d’années (un couple d’Argentat et un Briviste) ont été interpellés et ont reconnu les faits.