Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
23 Oct 2021 | Profession
 

Des clients réactifs 

• Pyrénées-Atlantiques. Des clients se trouvaient en terrasse d’un bar-restaurant d’Ustaritz (8 kilomètres de Cambo-les-Bains), ce jeudi 21 octobre vers 19 heures, quand deux braqueurs sont sortis d’un tabac-presse qu’ils venaient de dévaliser avec en main l’argent de la caisse. 

Prompt à réagir, l’un des clients a bloqué l’un des malfaiteurs – armé de ce qui semblait être un fusil à canon scié – dans le tabac en refermant la porte. Le patron du restaurant, en entendant les cris, est alors venu à la rescousse tandis que le complice prenait la fuite en courant. Le malfrat coincé a alors brisé la vitre de la porte à l’aide de son fusil qui s’est cassé.

Les témoins ont alors découvert qu’il s’agissait d’une arme factice et ont pris le partie de le neutraliser. Le braqueur en question étant un adolescent âgé de seulement 16 ans. Finalement blessé lors de l’altercation, il a été pris en charge par les pompiers. Les forces de l’ordre ont déployé d’importants moyens autour de la zone du braquage afin de mettre la main sur le deuxième individu … qui a emporté avec lui le butin.

Prises de risques (1) 

• Doubs. Il est 10 heures 50, ce mardi 19 octobre, lorsqu’un individu encapuchonné et porteur d’un masque chirurgical s’est planté face à un buraliste à Recologne (19 kilomètres de Besançon), couteau en main. D’une vingtaine de centimètres, la lame se révélait dissuasive.

Menaçant, l’assaillant a exigé le contenu de la caisse, mais les parents du buraliste, alertés par les cris, ont jailli du bureau voisin. La mère a jeté des objets sur l’intrus pour le faire fuir, le père est sorti pour crier « au voleur »… Mis sous pression par le buraliste qui tenait tête, le braqueur a fini par faire marche arrière, tout en récupérant quelques paquets de cigarettes au passage.

Le buraliste a alors poursuivi son agresseur dans la rue, rejoint dans sa course par deux ouvriers témoins de la scène.

Le trio a fini par rattraper le malfaiteur, qui s’est tourné vers eux, brandissant toujours son couteau tout en menaçant de les « planter » avant de s’engouffrer dans sa voiture pour s’évaporer dans la nature, le pare-brise fracturé par une pièce en acier jetée par l’un des ouvriers.

Les investigations express ont permis de repérer l’immatriculation du véhicule qui ont conduit les forces de l’ordre dans un village voisin, côté Haute-Saône. Dès 13 heures, son logement était encerclé, suivi d’une arrestation sans heurt à la clé.

Placé en garde à vue, le mis en cause a rapidement reconnu sa responsabilité. Il a été déféré au parquet de Besançon en vue d’une prochaine comparution immédiate.

Prise de risques (2)

• Vosges. Un buraliste d’Épinal s’est retrouvé face à un individu armé d’un pistolet, ce mardi 19 octobre vers 18 heures. Mais le patron des lieux est passé au-dessus de son comptoir et une altercation s’en est suivie ( …)

Le braqueur lui a alors asséné des coups sur tout le corps. Le buraliste a crié à l’aide et, par chance, deux employés du supermarché situé à proximité ont entendu les plaintes. Ils sont intervenus et ont réussi à maîtriser l’agresseur en attendant les policiers qui l’ont interpellé.

Le braqueur, âgé de 51 ans, toxicomane, avait aussi sur lui un couteau à cran d’arrêt. Durant sa garde à vue, il a reconnu les faits, expliquant un besoin d’argent pour s’acheter des stupéfiants.