Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
15 Sep 2021 | Profession
 

Ce samedi 18 septembre, une buraliste lilloise ferme quelques heures la partie bar de son établissement pour accueillir un centre de vaccination éphémère. Il y aura un médecin pour la consultation préalable au vaccin et deux infirmiers. C’est une première en France.

Cette expérience est le fruit d’une collaboration entre la patronne du bar-tabac, installé dans le quartier de Fives, la pharmacie adjacente et le centre de santé voisin.

•• « Je vois passer beaucoup de gens qui ne sont pas vaccinés » explique Fabienne Plouvier à La Voix du Nord. « Je suis un peu leur confidente. Ils m’expliquent qu’ils ne sont pas vaccinés surtout parce qu’ils ont peur ».

Cette expérience est le fruit d’une collaboration entre la patronne du bar-tabac installé dans le quartier de Fives, la pharmacie adjacente et le centre de santé voisin. L’idée est de gagner la confiance des personnes réticentes au vaccin grâce à la notoriété de l’établissement dans le quartier.

•• Il a fallu trois mois pour obtenir l’aval de l’Agence régionale de Santé. « Même si on ne vaccine qu’une seule personne, on aura gagné. C’est ouvert à tous et on ne refusera personne » confie Laurence Tisserand, infirmière dans le centre de santé polyvalent Decarnin à Fives, qui a poussé plus avant la réflexion avec la buraliste. « Sensibiliser à la vaccination avec des gens qui sont connus dans le quartier, on va voir ce que ça va donner ».

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.