Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
22 Août 2021 | Observatoire
 

Apple a mis à jour les conditions d’utilisation de l’App Store pour les développeurs.

On peut y lire : « les applications qui encouragent la consommation de tabac et de produits de vape, de drogues illégales ou de quantités excessives d’alcool ne sont pas autorisées sur l’App Store. (…) Faciliter la vente de substances réglementées (à l’exception des pharmacies agréées et des dispensaires de cannabis agréés ou légaux) ou du tabac n’est pas autorisé ».

•• En clair, Apple introduit une exception qui autorise les commerçants légaux de cannabis à proposer leur application sur l’App Store. C’est un changement de fusil d’épaule car il y a seulement quelques semaines, tout cela était formellement interdit.

Bien entendu, ces applications ne sont disponibles que dans les pays où le cannabis est légal : « les applications qui facilitent la vente légale de cannabis doivent être géo-restreintes à la juridiction légale correspondante » précise ainsi Apple.

•• Du côté de Google, on reste sur ses positions : « nous n’autorisons pas les applications qui facilitent la vente de marijuana ou de produits à base de marijuana, quelle que soit leur légalité ». Et ce même dans les états où le cannabis est parfaitement légal.

La ligne de conduite de Google est simple : offrir « un cadre positif et sain pour les enfants et les familles ». Un crédo qui tient depuis 2019.