Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
12 Oct 2019 | Trafic
 

Afin d’illustrer les statistiques de Gérald Darmanin sur la hausse des saisies douanières (voir Lmdt du 8 octobre), TF1 a choisi la « jungle » de Marseille et le travail de la brigade spécialisée de la cité phocéenne (voir Lmdt des 16 et 21 août).

Scène choc en démarrage de ce reportage d’immersion sur un règlement de compte au couteau entre revendeurs, capté par les images de la police.

« Ils sont prêts à tout pour quelques millimètres, pour dire c’est moi le plus fort, je suis ici et toi tu dégages. C’est la jungle ici ». Cette jungle est au Marché aux puces de Marseille, haut lieu de la vente de cigarettes de contrebande. Plus d’une centaine de revendeurs se relaient par jour et des « files de clients en conséquence », selon TF1. 

•• « Plutôt que de faire dix cigarettes à la volée au cours d’une opération, on voulait remonter en amont les filières » rappelle Patrick Longuet, Commissaire divisionnaire des quartiers nord à la tête de la brigade.

Un trafic bien rôdé. D’un côté les revendeurs et pas très loin ceux qui comptent les billets (images floues à l’appui). Encore au-dessus les grossistes chargés d’alimenter les réseaux. Comme cet homme à une terrasse en train de téléphoner, repéré et filmé par un agent de la brigade : « là il donne des ordres ».

•• Un revendeur est interpellé avec dans son sac dix cartouches de cigarettes. Un sans-papier « exploité par des grossistes qui leur donnent des cartouches à vendre, avec une petite marge ». La brigade espère obtenir des informations sur la filière. Il sera relâché.

Lors des dernières saisies, il y a de tout : « ça vient de l’Espagne, du Maghreb mais aussi des pays de l’Est ».